Cloud # 9

Tokyo : les lumières et les sons forment un nuage mou qui enveloppe le voyageur, l’accueille dans l’étrange confort d’une interpénétration des tissus humains, sonores et photoniques. La formation d’un magma qu’on peut presque toucher du doigt, redéfinissant la réalité micro-nerveuse d’un plan plus sensible qu’intellectuel.

Chez nous de pauvres vieux à demi aveugles perdent les pédales à vitesse grand V mais on manque d’espaces où les stocker et les traiter avant l’extinction des ressources. La silver economy produit d’infinis profits : dans les maisons de retraite, l’organisation du travail vouée à la rentabilité économique érige une maltraitance nodale. C’est particulièrement bien payé et côté en bourse. Ironie du sort : ces petits vieux tassés, oubliés, traités comme des pompes à fric, sont la génération des Who qui chantaient « Hope i’ll die before get old ».

Un petit stock d’après-midi à lire Gilles Deleuze pour nourrir le complexe militaro-industriel interne. Heldon et Kraftwerk sur la platine. L’hybridation ne s’arrête pas aux frontières, elle les fond, les incruste au plan élargi, dissoutes dans le temps. Je reprends une tasse de thé et murmure : « je reprends une tasse de thé ». La théine pénètre plus lentement, profondément dans l’organisme.

Publicités

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s