Yellow Garden

Des hommes projetés comme des radiations sur les plans de verre et d’acier. Les villes méduses, mégalopoles chétives de lumières crues, rasantes, spectres de formes oubliées.

Le besoin d’action lance un mouvement : sortons respirer, même l’air pollué, boire du whisky japonais, rouler de nuit jusqu’au cœur des Alpes, Gap, Vars, Molines en Queyras. Aucun vent si froid qu’au milieu des sapins. Aucune nuit si noire, ciel si sourd. C’était les années 80, « Miss You » éclatait dans les clubs de New York City, comme on disait à l’époque. Et Christopher Cross dans tous les autoradios.

Plus ou moins lointain et souterrain, un peuple décharné aux commandes, soulagé d’uniques répits chimiques, la mise en abîme bouclée : nous baignons nos têtes dans le sang pourri d’un cheval. Un infime repos pour horizon.

Certains de leurs pas résonnent toujours dans les villes où je cherche une errance. Des bandes d’esthètes passent par dizaines comme une jungle, ils vont voir la Traviata, fument de longues cigarettes fines, vident de grandes canettes de Campari,  la Dolce Vita.

Tant pis si demain tout ou partie est oublié : j’aurai vu Naples, Berlin et Mexico et New Delhi et Bangkok, tout aussi saintes que poisseuses.

Une persistance rétinienne parmi d’autres, au cœur des Alpes où l’oxygène devient rare. Où les liens se resserrent dans le souvenir. Demain c’est Noël et j’ai une famille quelque part.

Un tueur rôdait par là comme tous les dégénérés de tous les temps, dans la périphérie glacée du sort. L’effroi. Nous aurons déjà vécu ça, l’horreur des victimes face au bourreau, on peut le sentir au creux de l’estomac, abandonnées de tout et de tous.

Plus au sud des types déjà trop vieux prennent bien trop de drogues sous le pont du Gard en dansant Miss Kittin jouer « Baby is On Fire »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s